Bengale : une pop française acidulée